Nous avons testé le récepteur stéréo Yamaha R-S700 !

Yamaha a été fondée au début des années 1900 par Torakusu Yamaha. Depuis, leur gamme de produits n’a cessé de s’élargir et la marque jouit d’une grande popularité auprès des amateurs d’audio et de hi-fi.

Spécifications du récepteur stéréo Yamaha R-S700 :

-Récepteur double canal

-Puissance : 100 watts RMS x 2, 20 Hz – 20 kHz

-Connectique audio : 5 entrées RCA analogiques, 2 sorties RCA analogiques, 2 sorties RCA analogiques

-Connectique vidéo : 1 entrée composite, 1 sortie composite

-Autres connecteurs : déclencheur 12V, IR (2 in, 1 out), prise casque (6,3 mm), dock iPod, Jack SIRIUS

– Dimensions : 435 x 151 x 387 mm (L x H x P)

-Poids : 11,2 kg

Conception et fonctionnalités

Test du récepteur Yamaha R-S700

Le récepteur stéréo Yamaha R-S700 a un aspect esthétique et la face avant du boîtier est en aluminium. Grâce à la fonction Pure Direct, le signal parcourt le chemin le plus court de l’entrée aux enceintes. Il dispose également d’une fonction Loudness en continu pour un son optimal.

Le boîtier du récepteur est conçu pour être complètement isolé du bruit ambiant, et sa conception robuste réduit également les vibrations. Il est également équipé d’un tuner AM/FM et vous permet de syntoniser 40 stations préférées. L’entrée platine permet également d’écouter des disques classiques. Avec les deux paires de connecteurs d’enceintes, tous les connecteurs sont plaqués or.

Extérieurement, il ressemble à un récepteur stéréo noir standard. À y regarder de plus près, cependant, sa simplicité rappelle les anciens amplificateurs stéréo intégrés.

Ce fut une surprise pour nous lors du test que l’entrée audio numérique pour la connexion CD manquait. La seule façon de connecter un lecteur CD est d’utiliser des câbles RCA stéréo analogiques.

Il y a deux caractéristiques qui méritent d’être soulignées, l’une est CD Direct Amp et l’autre est Pure Direct. Le mode Pure Direct dirige les signaux directement vers l’amplificateur, en contournant le processus de traitement. Le mode CD Direct Amplifier génère un signal symétrique à partir de la source d’entrée et l’envoie directement au récepteur.

Les caractéristiques supplémentaires du récepteur incluent un facteur d’atténuation inhabituellement élevé, le 240 et les prises avant/principales. Les prises permettent à l’utilisateur de connecter un processeur externe et d’utiliser le R-S700 comme récepteur uniquement, ou de connecter un récepteur externe et d’utiliser le R-S700 comme préamplificateur/processeur uniquement.

YR-S700 à l'intérieur

Quant au facteur d’atténuation de la partie amplificateur, le manuel d’instructions prescrit 240 facteurs d’atténuation à 1 kHz et 8 ohms. Selon le constructeur, il s’agit en fait du « facteur d’amortissement linéaire ». Pourquoi linéaire ? Le facteur d’atténuation est le rapport entre l’impédance d’entrée du haut-parleur et l’impédance interne du récepteur. Pour une impédance de haut-parleur donnée (disons 8 ohms), plus l’impédance de l’amplificateur est faible, plus le facteur d’atténuation est élevé. Cependant, l’impédance d’entrée du haut-parleur varie dans le spectre audible, de sorte que les haut-parleurs reçoivent une valeur d’impédance  » nominale « . Ainsi, le facteur d’atténuation peut également varier dans le spectre audible. Un facteur d’atténuation  » linéaire  » signifie que le facteur d’atténuation est soit constant dans la plage de 20 à 20 000 Hz, soit ne tombe jamais en dessous d’une certaine valeur. En fait, le R-S700 a un facteur d’amortissement de  » 240 ou plus « .

Télécommande YR-S700

Le R-S700 est livré avec deux télécommandes, une pour chaque zone. La télécommande Zone 2 est beaucoup plus petite et infrarouge. Une télécommande supplémentaire n’est pas indispensable, car la télécommande principale peut contrôler n’importe quelle zone. La télécommande principale elle-même est adéquate mais pas exceptionnelle. Les boutons sont petits, le design n’est pas du tout ergonomique et aucun des boutons n’a de rétroéclairage ou de veilleuse. Les boutons et le texte sont si petits qu’ils sont difficiles à lire sans lumière directe. La portée de la télécommande est acceptable et les boutons, bien que petits, fonctionnent bien

Le R-S700 est un récepteur puissant, étant donné qu’il ne s’agit que d’un appareil stéréo. Les composants du R-S700 sont disposés symétriquement. Yamaha affirme que cette conception symétrique permet une  » reproduction précise du champ sonore « . La partie « ToP-ART » – « ART » fait référence à la conception du châssis Yamaha, qui, selon eux, élimine les effets des vibrations externes.

Configuration du récepteur stéréo Yamaha R-S700

L’installation est terminée en quelques secondes. J’ai connecté les enceintes Klipsch Forte III, le lecteur Blu-ray Sony BDP-S6700 (qui servait désormais de lecteur CD) via des connexions analogiques.

Pour le R-S700, des amplificateurs séparés sont utilisés pour les parties tweeter/médium et subwoofer des enceintes bidirectionnelles. Le R-S700 dispose également d’une sortie subwoofer. Il n’y a pas de gestion des basses, donc si vous décidez d’utiliser un subwoofer, vous aurez besoin d’un filtre passe-bas intégré et réglable. Un filtre passe-haut serait également bon pour les enceintes principales, mais c’est moins nécessaire.

Le R-S700 dispose également d’une fonction d’économie d’énergie qui peut être activée ou désactivée. Il s’agit essentiellement d’une minuterie de mise en veille avec trois options : 4, 8 et 12 heures. Lorsque la fonction d’économie d’énergie est activée, le récepteur s’éteint s’il est inactif pendant la durée définie.

Le test

Nous avons testé le récepteur stéréo dans toute une grande salle de musique et de cinéma. La pièce était carrée, avec des panneaux acoustiques à large bande et des diffuseurs cubiques en bois placés sur les murs pour un son équilibré et clair. Pour réduire le bruit extérieur et améliorer l’acoustique de la pièce, des rideaux acoustiques insonorisés ont été placés devant la fenêtre et la porte. Bien que les réglages des récepteurs puissent être utilisés pour améliorer le son, le contrôle acoustique des pièces est essentiel pour créer une qualité sonore parfaite.

La radio FM sonnait plutôt bien. Cela a été suivi par l’écoute du CD. Nous avons essayé plusieurs styles musicaux. La musique était pure et convenablement neutre. Après avoir activé le mode CD Direct Amp, nous avons eu un meilleur son. Le R-S700 délivre des sons avec beaucoup de puissance et de dynamique. Il n’y avait pas de distorsion ou de bruit notable, même lorsque nous écoutions la musique à un volume élevé.

Sommaire

Ce récepteur stéréo a un son précis, dynamique, clair et agréablement neutre. Son prix est également avantageux par rapport aux autres récepteurs à deux canaux, mais en même temps, il est capable d’une production juste et puissante. Nous n’avons pas entendu de distorsion à des volumes encore plus élevés. Si vous voulez un récepteur puissant et de bonne qualité et que vous ne voulez pas vous endetter pour la conception d’une salle de musique ou de cinéma, le Yamaha R-S700 peut être le bon choix pour vous.

Écrit par Róbert Polgar