Nous avons testé les enceintes bibliothèque KEF LS50 Meta !

La marque britannique KEF est présente sur le marché des produits audio et hi-fi depuis 1961. La marque KEF signifie « Kent Engineering and Foundry ». Raymond Cooke a fondé l’entreprise.

A l’occasion de son anniversaire, KEF a lancé en 2012 les enceintes originales LS50. Ces enceintes tripodes ont rencontré un énorme succès, à tel point qu’elles ont depuis continué à fabriquer sans trop de changements.

Cependant, les ingénieurs de la société ne restent pas en arrière et le résultat est le nouveau haut-parleur LS50 Meta.

Construction et conception

Haut-parleur méta LS50

Les LS50 Metas ne sont pas différents du LS50 d’origine et, à bien des égards, ils ne sont pas exactement les mêmes. Le Meta a un boîtier mat, ce qui est également avantageux car il empêche l’empreinte digitale et la poussière d’apparaître dessus,
La forme et la taille de l’armoire sont optimales et la façade incurvée est en polyester en combinaison avec de la fibre de verre et du carbonate de calcium – créant ainsi une base incroyablement rigide et bien contrôlée pour la technologie Uni-Q, qui est le propre développement de l’entreprise.

Quelques caractéristiques importantes du KEF LS50 Meta :

-Puissance maximale 106dB

-Sensibilité 85dB

-Transmission de fréquence 79Hz – 28kHz

-Impédance 8 ohms

-Dimensions (hauteur) 30,2 x 20 x 27,8 cm

-Poids 7,2 kg

Le KEF LS50 Meta est le premier haut-parleur métamatériau au monde doté d’un haut-parleur Uni-Q de 12e génération. Système bass reflex bidirectionnel.

ΚΕΦ-ΛΣ50-Meta-Spektaer-Farben

Le reste du boîtier du haut-parleur est en MDF, qui est fortement raidi et soigneusement amorti pour minimiser les résonances. Le LS50 Metas est disponible en quatre couleurs – blanc, noir de carbone, gris titane et édition spéciale bleu royal.

Le boîtier de haut-parleur épais et rigide offre une stabilité adéquate. L’extérieur moderne et épuré s’intègre facilement dans presque tous les styles de pièce. Il a l’air décoratif et jeune.

Le seul changement évident par rapport aux modèles précédents était le panneau arrière. Les trous dans les vis de montage sur le déflecteur avant ont disparu, donnant au haut-parleur un aspect plus joli et plus ordonné. Le déflecteur est composé d’un composé DMC qui, avec les raidisseurs internes, réduit les vibrations internes. Les panneaux MDF épais, grâce à la technologie CFD (Computational Fluid Dynamics), retardent les turbulences et gardent les moyennes fréquences plus propres.

En utilisant la technologie d’absorption MAT-Metamaterial, un système semblable à un labyrinthe a été développé, résultant en un son plus clair, plus naturel et sans distorsion.

Avec l’aide de MAT, le haut-parleur gère avec succès le son provenant de l’arrière du dôme du tweeter en aluminium de 25 mm. Dans une conception conventionnelle, ce son s’écoule généralement dans la chambre derrière le dôme, où il est principalement absorbé par le matériau d’amortissement. Mais une certaine énergie sonore rebondit toujours sur le dôme, provoquant une distorsion.

Dans ce cas, cependant, le son arrière passe par un système qui ressemble à un labyrinthe circulaire en plastique. Il est stratifié et se compose de 30 tubes, dont chacun prend une fréquence différente. KEF affirme qu’après avoir combiné les tubes, une large gamme de fréquences – à partir d’environ 600 Hz – est enregistrée beaucoup plus efficacement qu’avec des méthodes alternatives. Le résultat devrait être plus clair, moins déformé en haut. L’orifice réflexe est devenu plus large afin que plus d’air puisse entrer et sortir. Le haut-parleur de 130 mm a été fixé au panneau avant à l’aide de vis. La membrane Uni-Q et le grand aimant améliorent encore le son.

Ce ne sont pas des enceintes particulièrement sensibles, avec une puissance nominale de 85 dB/W/m, l’impédance minimale n’est que de 3,5 ohms, il vaut donc la peine de les associer à un amplificateur de puissance plus élevée.

Les enceintes Meta ne mesurent que 30 cm de haut, elles sont donc assez compactes, mais il n’est peut-être pas nécessaire de les placer sur une étagère ou directement contre le mur. Ils ne sonneront pas mal si nous le faisons, mais ils sonneront beaucoup mieux s’ils sont placés à 50 cm de distance dans une pièce, bien loin des murs latéraux.

Sonner

Nous avons testé la paire d’enceintes LS50 Meta dans un salon de taille moyenne. Nous avons associé les enceintes à un récepteur home cinéma Denon AVR X3700H, ce qui s’est avéré être une bonne décision.
L’acoustique de la pièce, selon nos mesures, était idéale, grâce aux diffuseurs en bois Art placés sur les murs et aux panneaux insonorisants photo-imprimés. Des pièges à basses ont été placés dans les coins pour que vous n’ayez pas à vous soucier des échos, des basses excessives.
Il ne nous a pas fallu longtemps pour remarquer que les LS50 étaient considérablement améliorées par rapport à leurs prédécesseurs. Bien que le caractère sonore de base n’ait pas changé, les nouveaux modèles ont apporté une clarté et une subtilité dont les LS50 d’origine n’étaient pas capables à ce niveau.
Nous avons fait l’expérience d’un son fin, précis et détaillé en écoutant plusieurs genres musicaux. Dans le cas des œuvres instrumentales, les différents instruments étaient bien séparables.

Ces enceintes compactes, malgré leur taille, produisaient un son étonnamment corsé et respectable.
La technologie des métamatériaux semble vraiment fonctionner. Ces nouveaux KEF sonnent beaucoup plus clairs et plus sophistiqués qu’auparavant, en particulier à des fréquences plus élevées.
Les dynamiques à grande échelle sont bien gérées et ont une puissance considérable. À des volumes très élevés, ils produisaient parfois une production légèrement plus faible, mais ce n’était pas une grave erreur.

Les KEF sonnent de manière douce et équilibrée, bien qu’il ne soit pas possible de couvrir les défauts des enregistrements faibles, mais leur son ne se détériore pas.

La conception KEF Uni-Q a fière allure, le LS50 Meta génère un son étendu et étroitement concentré, et la stabilité du spectre sonore est également parfaite. Les basses sont également assez intenses, bien sûr, toute personne qui s’accroche à des basses battantes et fracassantes devrait choisir une autre enceinte ou se procurer un subwoofer.

Conclusion

LS50-méta-dans-l'espace

Nous avons toujours aimé les LS50, et cette nouvelle version porte leurs performances à un niveau nettement supérieur. Nous pensons que KEF a fait de grands progrès avec la technologie Metamaterial, et cela est également immédiatement perceptible dans le son. Ces haut-parleurs offrent un son équilibré, naturel et clair, et vous pouvez vous attendre à des performances sans distorsion grâce à leur conception robuste et à leur atténuation interne. Nous étions également satisfaits des gammes de basses, bien que pour des basses percussives et vraiment sérieuses, nous préférerions un haut-parleur plus puissant. Pour un son optimal, il est très important de coupler les enceintes KEF avec un amplificateur de puissance plus élevée. Nous avons entendu des sons riches en détails, dynamiques et encombrants, ce qui a été une très agréable surprise avec un haut-parleur aussi compact.

Écrit par Róbert Polgar