Test des écouteurs Bang and Olufsen Beoplay E8 3.0

Bang and Olufsen a été fondée au Danemark en 1925 par deux ingénieurs, Peter Bang et Svend Olufsen. La marque devenue mondialement connue est célèbre pour son beau design et son son parfait.

Beoplay E8 3.0

Auditeurs Bang Olufsen Beoplay E8-3.0

L’écouteur sans fil Beoplay de troisième génération a subi pas mal de changements par rapport à son prédécesseur. Il s’adapte à pratiquement toutes les tailles d’oreille, est livré avec plusieurs tailles d’embouts en silicone et en mousse, un total de quatre paires, qui ne glissent pas ou ne tombent pas de l’oreille, et sont positionnables de manière stable. Le Beoplay E8 peut fonctionner jusqu’à 35 heures ou 7 heures de lecture continue.

Boîte Beoplay-E8

L’étui en cuir de qualité supérieure extrêmement élégant dans lequel les écouteurs peuvent être rangés se ferme magnétiquement et les écouteurs peut être rechargés plusieurs fois. Lorsque le boîtier est ouvert, une LED orange indique le processus de charge, et lorsqu’il est complètement chargé, le voyant devient vert. L’entrée USB-C à l’arrière du boîtier est moins moderne. La recharge sans fil Qi est également possible. L’appareil était équipé de quatre microphones. Il dispose également de nouveaux connecteurs de graves, permettant aux lecteurs de se déplacer beaucoup plus librement et de produire des basses plus précises et plus intenses.

Application Beoplay-E8

Vous pouvez télécharger l’application Beoplay et utiliser la fonction ToneTouch pour régler également la tonalité. Le téléchargement et l’utilisation de l’application sont vraiment extrêmement faciles.

Il dispose d’une connexion Bluetooth 5.1, la consommation de la batterie est assez minime. Les codecs SBC, ACC et APTX garantissent également un son clair via les appareils iOS et Android.

Pourquoi le type de codec est-il important pour les produits audio et hi-fi Bluetooth ?

Les codecs compressent les données audio de différentes manières. Le codec SBC, c’est-à-dire le codage sous-bande, fonctionne avec une perte très élevée et ne fait que détruire davantage le son. Le codec ACC n’est pas sans perte non plus, mais il est d’un degré meilleur que SBC. Le codec le plus populaire et le meilleur est l’APTX, qui a un débit binaire de 352 kbps, effectue son travail dans une bande passante beaucoup plus large que le SBC, de sorte qu’il peut déplacer plus de données avec une meilleure qualité sonore. Il transmet beaucoup moins de bits, des fichiers plus petits et améliore ainsi le son. En pratique, selon le fabricant, il offre une qualité CD.

Pour l’instant, le Beoplay E8 3.0, disponible en noir et gris, est classé IP54,  ce qui signifie qu’il est protégé contre la poussière et les éclaboussures d’eau, mais il n’est pas waterproof.

Beoplay-E8-3.0-Ladekissen

Une charge rapide est également possible. Cela prend environ une heure et demie. Vous pouvez déjà acheter un chargeur sans fil. Dès que vous retirez les écouteurs de l’étui, ils s’allument automatiquement. Les écouteurs peuvent être contrôlés avec une seule touche, ce qui a aussi ses inconvénients, car vous pouvons parfois transmettre des commandes sans le vouloir à cause d’un contact accidentel. A la longue, c’est assez pénible.

Grâce au mode Transparence, vous pouvez désactiver l’écouteur gauche d’une simple pression. Les écouteurs Beoplay E8 de troisième génération disposent également d’un filtre de bruit passif. Il transmet les sons ambiants en cas de besoin et peut être contrôlé avec une seule touche ou une seule application. Malheureusement, la NFMI, c’est-à-dire la connexion à induction magnétique en champ proche, s’est parfois avérée instable, l’oreille gauche perdant parfois la connexion ou ne l’allumant tout simplement pas.

Écouteurs Beoplay E8-3.0

La connexion entre les écouteurs droit et gauche est instable. Le son est clair et net, mais les basses s’avèrent beaucoup trop faibles que les écouteurs Bose Soundsport Free précédemment testés.

Comparez le Beoplay E8 2.0 et le dernier E8 3.0 !

Les écouteurs auriculaires sans fil, conçus par Jakob Wagner, ont une batterie rechargeable et une charge sans fil. La fréquence est la même pour les deux types, entre 20 et 20 000 Hz. La sensibilité principale est de 107 décibels et l’impédance est de 16 Ohms. Les E8 2.0 et 3.0 ont tous deux une fonction audio adaptative qui contrôle le volume de sortie.

L’étui de remplissage en cuir et les inserts en aluminium brossé sont de haute qualité. L’application Bang and Olufsen Signature Sound et la fonction de commande de tonalité ToneTouch peuvent également être utilisées pour les deux écouteurs. Les deux types sont certifiés IP54, ce qui protège les appareils contre la poussière et les éclaboussures d’eau.

Comparons !

Les derniers écouteurs de troisième génération ont 17% plus petits et de 11% moins lourds que leur prédécesseur. L’autonomie de la batterie, en revanche, est passée de 16 heures à 35 heures, et la durée de vie de la batterie des écouteurs est passée de quatre à sept heures. Au lieu de la connexion Bluetooth 4.2 précédente, le casque de troisième génération utilise une connexion Bluetooth 5.1.

Le Beoplay E8 3.0 dispose également de quatre microphones et d’un DSP amélioré, de sorte que les microphones envoient le son dans toutes les directions. Grâce à la fonction Microsoft Swift Pair, le couplage avec des appareils Bluetooth est extrêmement rapide, et il est même possible de se coupler rapidement avec Google. Il a également une nouvelle connexion de basse, grâce à laquelle, comme mentionné précédemment, nous obtenons des basses plus précises et plus intenses.

Le nouveau modèle a un codec APTX plus récent et plus avancé. Il dispose d’une connexion USB-C, dans le cas des écouteurs de troisième génération, le filtrage passif du bruit est assuré par un filtre de bruit Gen. Le modèle plus récent pesait 55 grammes  au lieu de 45. Le modèle E8 3.0 n’est actuellement disponible qu’en deux couleurs, noir et gris, tandis que le modèle 2.0 est disponible dans beaucoup plus de couleurs.

Conclusion
Logo Bang-Olufsen

La catégorie de prix premium et les écouteurs de qualité danois ne sont pas les meilleurs par rapport à leur prix, à notre avis, nous pouvons également trouver des écouteurs à connexion plus performants et plus stables, tels que JBL ou Bose Soundsport Free. Par rapport au modèle 2.0, le son et la connexion ont été quelque peu améliorés, mais la communication entre les oreilles droite et gauche est encore souvent instable et incertaine. Le mode de transparence et le contrôle des applications, en revanche, sont louables et très utiles, simplifiant l’utilisation du casque. Nous avons été un peu déçus lors du test de l’appareil de fabrication danoise, malgré son prix plutôt salé et malgré la réputation de la marque, nous avons identifié pas mal d’inconvénients.

Écrit par Róbert Polgár

AP

A lire également